Postcards

Gens qui rient et gens qui pleurent

Those who cry and those who laugh 

https://youtu.be/lHrvK1BhA3w

 

Tandis que la Chine fait de la lune sa nouvelle conquête    

L’Europe elle s’endette à la une, et bat en retraite.    

A 65 à 67 voire même bientôt à 70 ans,     

nous serons tous sur la touche assis sur les bancs.    

Partis rejoindre les vestiaires en se mordant les doigts  

ils vont se rhabiller, avant même la fin du match sifflée.  

Les conquérants d’hier ont la gueule de bois   

depuis que la coupe héritée, irritée leur a été ôtée.  

Refrain

China, China l’opium n’a pas eu raison de toi   

Tu tiens ta revanche et c’est tant pis pour moi 

China China tu as la foi / tu as la frite, tu crois en ton destin.    

Nous on a plus la pêche, on est dans la dèche, adieu festins  

 

Par milliers ils s’échouent à Lesbos après l’épisode Lampedusa     

L’Europe s’émeut puis fait marche arrière, elle en a plein les bras 

Par vagues successives ils mettent les voiles croyant aux rois mages 

ils essorent tous leurs deniers pour accéder au mirage  

Alors que la vieille se débat elle-même en plein naufrage...   

Par millions les chômeurs sont laissés sur le carreau  

Tous les jours il devient de plus en plus lourd le fardeau  

Toile tissée vite déchirée personne ne crie plus Bravo   

A Bruxelles bien loin du terrain, on diligente et on régente,   

on donne même des leçons de droit à ceux en dérive évidente…  

Refrain

China, China l’opium n’a pas eu raison de toi   

Tu tiens ta revanche et c’est tant pis pour moi 

China China tu as la foi / tu as la frite, tu crois en ton destin.    

Nous on a plus la pêche, on est dans la dèche, adieu festins  

 

A cours d’idées pour relancer leur propre machine   

Ils n’ont de cesse de critiquer le régime en Chine   

Trop autoritaire, 

Et pas assez ouvert. 

Il est vrai que diriger un milliard trois,   

ne laisse guère l’embarras du choix.   

Il suffit de voir chez soi, 

comment changer une loi 

tourne vite au pugilat…  

L’Inde quant à elle est toujours érigée en modèle   

avec sa dite démocratie. 

Mais que dire d’autre si ce n’est que c’est le bordel, 

Désolé de ne rester poli. 

Avec autant de différences et leur lot quotidien de divergences

qu’elle est loin l’époque Gandhi qui les avait plus ou moins réunis

Et ces castes qui se toisent et s’ignorent soir et matin   

Qui a dit que le fluide passe et que pour tous demain serait serein ?! 

Refrain

China, China l’opium n’a pas eu raison de toi   

Tu tiens ta revanche et c’est tant pis pour moi 

China China tu as la foi / tu as la frite, tu crois en ton destin.    

Nous on a plus la pêche, on est dans la dèche, adieu festins  

Refrain

China China, you survived the Opium war story  

You hold your revenge and nevermind for me   

you have faith, you feel great you believe in your destiny  

as for me day after day you see /remains all the worry  

you invest you are daring, I am only about tomorrow caring  

 

Europa, Europa, pourtant tu vois,

nombreux sont ceux qui croient encore en toi.